Les tortues locales

Historique:

La cistude d’Europe et l’Emyde lépreuse sont deux espèces de tortues d’eau douce indigènes et emblématiques des zones humides de France.
 
cistude d'europe©ThomasGendre                                                                           Emyde Lépreuse©PierreFita
 
La cistude d’Europe est une tortue d’eau douce vivant de façon naturelle en France. Jusqu’au XIXe siècle, elle a occupé de grands territoires dans toute l’Europe, la Russie et la côte nord africaine. Actuellement, elle est en déclin dans toute son aire de répartition.
 

L’Emyde Lépreuse se trouve dans la partie ouest de la Méditerranée et au bord nord-ouest de l’Afrique, depuis le sud de la France, l’Espagne, le Portugal, le Maroc jusqu’en Algérie, Tunisie, Libye. Elle a subi une importante régression en France par son importante consommation durant l’antiquité et le moyen âge.
En effet, comme la cistude, l’Emyde était considérée comme une viande maigre et les deux espèces ont probablement payé un lourd tribut aux périodes de carème.

 

Statut de protection international et européen :

Au niveau international, elles sont toutes les deux inscrites à l’annexe II de la Convention de « la vie sauvage et du milieu naturel » de l’Europe (Berne 1979). Elles sont également inscrites aux annexes II et IV de la directive européenne  92/43/CEE, « Habitats-faune et flore » du 21/05/1992.

Répartition nationale

•    Cistude d’Europe : En France, il ne reste que quelques foyers de populations très isolés les uns des autres : dans le Centre (Brenne), en Rhône Alpes (certaines parties de la vallée du Rhône), sur le littoral charentais, en Aquitaine, en Poitou-Charentes, sur le littoral méditerranéen et en Corse. Les deux noyaux importants du midi sont la Camargue (et ses marges) et le massif des Maures. Plus d'informations sur l'espèce.

•    Emyde Lépreuse : En France elle occupe le Languedoc-Roussillon et les Pyrénées-Atlantiques. Plus d'informations sur l'espèce.

Des espèces menacées...

•    Dégradation des milieux aquatiques : depuis plus d’un siècle, la majorité des zones humides ont été dégradées par l’Homme. Les menaces pesant sur les habitats de prédilection des tortues locales sont nombreuses : entretien inadapté, canalisation, pollutions des cours d’eau ; altération des sites de ponte ; assèchements des zones humides ; fragmentation des habitats ; disparition de la végétation rivulaire, dégradation des berges, etc.
 
Menace faucardage©MarcCheylan

•    L’emploi des pièges à poissons (nasses, verveux, capechades…), très répandus au XIX e siècle a joué un rôle en France, en Espagne et au Portugal sur la disparition des tortues. Ces pièges sont immergés dans les marais et les rivières. Les tortues y sont piégées et se noient faute de pouvoir respirer. Actuellement cette pêche est peu pratiquée mais son impact existe encore sur les tortues aquatiques.

•    Il existe aussi la menace des captures des espèces locales dans leur milieu naturel pour en faire des animaux de compagnie. Certaines personnes pensent également sauver une tortue égarée sur un chemin (alors qu’elle se déplace certainement pour aller pondre). En plus d’affaiblir les populations naturelles de ces tortues, il faut savoir que la capture, le transport, et la détention de ces tortues locales est interdite par la loi (ce sont des espèces protégées).

•    Enfin, les accidents routiers constituent également un risque non négligeable surtout lorsque les milieux sont très fragmentés et que les sites de ponte sont éloignés des zones humides.

Cistude d'Europe écrasée©MarcCheylan

•    L’arrivée des tortues de Floride (notamment Trachemys scripta elegans) au cours des années 1980, 1990 en France a également perturbé les populations de tortues locales. En effet, cette tortue envahissante entre en concurrence avec les tortues locales. Pour plus d’informations à ce sujet, cliquez ici.

Tortues de Floride©ASirot
 

Que faire si l'on trouve une Cistude d'Europe ou une Emyde Lépreuse?

 

Ne pas la capturer ! contacter le CEN L-R au 04 67 29 90 24 si la tortue est sur une zone dangereuse (route etc.)

Faire part de son observation via le lien observations

Références bibliographiques: 

Bonin Franck, Devaux Bernard, Dupré Alain, 2006. Toutes les tortues du monde, 415p.

Thienpont S., Ministère de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de la mer. Plan National d’Actions Cistude d’Europe 2011-2015.

Plaquette d'information "Cistude d'Europe - Hôte des zones humides du Languedoc-Roussillon", CEN L-R